Meilleur (magazine) – Wikipedia

Meilleur (magazine) – Wikipedia
4.2 (84.44%) 18 votes


  • games workshop White Dwarf - Magazine Games Workshop
    Achetez ce produit et cumulez des SuperPoints Ă  dĂ©penser sur PriceMinister! Retrouvez tout l'univers enfant_jeux-societe au meilleur prix sur PriceMinister.…
  • RĂ©plique Pistolet Walther P99 Noir (Magazin)
    Achetez ce produit et cumulez des SuperPoints Ă  dĂ©penser sur PriceMinister! Retrouvez tout l'univers loisirs_peche-chasse au meilleur prix sur PriceMinister.…
  • Tokyo Marui M16 Magazine Style Bb Loader(Xl Size)
    Achetez ce produit et cumulez des SuperPoints Ă  dĂ©penser sur PriceMinister! Retrouvez tout l'univers loisirs_airsoft-paintball au meilleur prix sur PriceMinister.…
  • Anthologie Du Magazine Sonore De L'ActualitĂ©
    Achetez ce produit et cumulez des SuperPoints Ă  dĂ©penser sur PriceMinister! Retrouvez tout l'univers musique_cd au meilleur prix sur PriceMinister.…

Pour les articles homonymes, voir.
Meilleur
Pays
La langue français
Périodicité mensuel
Gentil magazine de musique
Date de fondation septembre
DerniĂšre date d'Ă©mission Mars
Ville d'Ă©dition

Éditeur en chef GĂ©rard Bernar, Patrice Boutin, Sacha Reins, Christian Lebrun, Francis Dordor, Jean Pierre Sabouret, Christophe Geoffette,

Meilleur est un magazine de musique spécialisé dans la musique de septembre à mars, avec une pause de décembre à tard.

Se positionnant d'emblée comme le successeur de , une partie de l'équipe est sorti, il est venu à la compétition , lancé dans, revendiquant un style plus populaire. Il a acquis une grande réputation, qui s'étendra sur quatre décennies riches. Meilleur a cessé de paraßtre. Il renait de ses cendres pour quelques chiffres en 1999-2000. Un livre-anthologie des meilleurs articles, Le meilleur des meilleurs, a été publié dans, publié par Astral Beaver.

Meilleur a Ă©tĂ© fondĂ©e en septembre 1968 par GĂ©rard Bernar, rĂ©dacteur en chef, ancien Ă©diteur de modĂšles de et crĂ©ateur du nom du magazine. Il a Ă©tĂ© financĂ© par Jacques Morlain, directeur. Premier bimensuel, Meilleur est devenu mensuel commençant. Avec GĂ©rard Bernar, premiers rĂ©dacteurs, Jean Mareska et son Ă©pouse Catherine Claude (collaboratrice, puis secrĂ©taire de rĂ©daction de , signature de Claude GĂ©met Meilleur), Sylvie Jouffa, puis Jacques Leblanc (futur fondateur de Juke Box Magazine), Jean-NoĂ«l Coghe, Stanislas Vitold, Philippe Bas-Raberin, Thierry Walter, Norbert Petit, Jean-Paul Commin (futur cofondateur du mensuel Rock fr) et HervĂ© Muller, le journal s’intĂ©ressait beaucoup au blues, au black rock et Ă  la soul. En, Jacques Morlain a vendu le magazine Ă  Patrice Boutin, Ă©diteur du magazine Chevalqui a financĂ© l'impression et les locaux. Ancien assistant des États-Unis et premier correspondant du magazine Ă  New York, Sacha Reins est rentrĂ© en France Ă  la demande de Boutin et est devenu rĂ©dacteur en chef. "La meilleure nouvelle de l'Ă©volution musicale" (sous-titre du magazine) enrichit Ă©galement son Ă©quipe, HervĂ© Picart. Les photos ont d'abord Ă©tĂ© fournies par GĂ©rard Bernar, Bruno Ducourant et Jean-Louis Rancurel. Le photographe Jean-Yves Legras a Ă©tĂ© embauchĂ© par Boutin en 1972. Au dĂ©but des annĂ©es 1970, Jean-NoĂ«l Ogouz, Pierre Jahiel, Jean-Marie Leduc, Magda Tobaly, Jacques Barsamian et HervĂ© Muller ont collaborĂ© Ă  l'Ă©criture. Avec l'aide du nouveau secrĂ©taire Ă  la rĂ©daction, Christian Lebrun, qu'il avait engagĂ© en 1970, Sacha Reins a rĂ©ussi Ă  structurer l'Ă©criture et Ă  Meilleur un concurrent sĂ©rieux pour Rock & Folk, dĂ©jĂ  bien installĂ©. En cĂ©dant sans rĂ©aliser le titre Ă  Patrice Boutin, le fondateur GĂ©rard Bernar a Ă©tĂ© dĂ©possĂ©dĂ© de sa crĂ©ation et a perdu le contrĂŽle de son journal. Il est parti Meilleur en 1972 et en 1973 fondĂ© avec Jean-Paul Commin et Jean-Claude Berthon (ancien fondateur de ) le mensuel SupplĂ©mentairemais avec peu de succĂšs.

Le tirage au sort comptait dĂ©jĂ  Ă  plus de 100 000 exemplaires lorsque Sacha Reins a dĂ©missionnĂ© de son poste de rĂ©dacteur en chef pour rejoindre KCP, la plus grande sociĂ©tĂ© de production de concerts de rock en France. Il reste cependant journaliste salariĂ© Ă  Meilleur, Patrice Boutin ayant fait cette offre pour l’empĂȘcher de se faire concurrence ou de crĂ©er son propre magazine. Sacha Reins Ă©crira plus tard, principalement sur la musique et le cinĂ©ma, pour de grands magazines français et britanniques, dont Point. Christian Lebrun, officiellement secrĂ©taire Ă  la rĂ©daction, a repris le poste de rĂ©dacteur en chef, qu'il assumait dĂ©jĂ  en partie. Les photos de et du cĂ©lĂšbre new-yorkais Bob Gruen ont Ă©galement Ă©tĂ© reproduites dans Meilleur. Lebrun a recrutĂ© une nouvelle Ă©quipe talentueuse: Francis Dordor, Bill Schmock, Michel Embareck, Brenda Jackson (futur co-fondateur avec Alain Pons du mensuel rock Sentiment en) et un correspondant Ă  New York, Jean-Gilles Blum (cousin germain du futur correspondant Ă  Londres). , futur fondateur de Virgin France, dĂ©couvreur et Ă©diteur renommĂ© (le Prix Constantin sera crĂ©Ă© aprĂšs sa mort) a Ă©crit Ă  cette Ă©poque les lecteurs de courrier sous le nom de Peter Clafoutis.

Depuis que Christian Lebrun a rĂ©ussi Meilleur avec une plus grande rĂ©activitĂ© aux nouveaux courants que Rock & Folk souvent nĂ©gligĂ©. Meilleur touchĂ© un large public. Le "Monthly Rock" contenait une double affiche et un classement des meilleurs disques de rock, mis Ă  jour tous les mois en fonction du vote de ses lecteurs, et dĂ©nommĂ© le "Bestop". Ce classement Ă©tait un baromĂštre des tendances actuelles et des succĂšs record. Le magazine est principalement motivĂ© par le succĂšs de quatre artistes anglais en France, en Belgique et en Suisse: the, the et. À une Ă©poque oĂč le rock connaissait peu de visibilitĂ© Ă  la tĂ©lĂ©vision, Ă  la radio et dans la presse, Meilleur et Rock & Folk ont eu un impact significatif sur la jeunesse française. Ils constituaient le lien presque exclusif entre la culture rock et le public. Des affiches grand format, imprimĂ©es des deux cĂŽtĂ©s et agrafĂ©es au centre des chiffres, ont contribuĂ© au succĂšs mensuel. Le magazine a fĂȘtĂ© ne paso 100 en novembre avec couverture.

Conçu, produit et coordonné par, un recueil d'anthologies de la période 1968-1979 a été publié en novembre 2010 sous le titre "Best of Best". Un volume 2, toujours attendu, avait été annoncé pour 2011.

À partir de, les ventes ont continuĂ© d'augmenter en raison de la nouvelle vague punk et des bouleversements qui ont suivi. Notamment sous l'influence d'articles de Bill Schmock, Gilles Riberolles et Francis Dordor qui traitaient de ces nouvelles tendances, le tirage est passĂ© de 110 000 exemplaires Ă  185 000 exemplaires. Plus que ses nouveaux concurrents SupplĂ©mentaire (fondĂ©e par Jean-Paul Commin), Rock News (fondĂ©e par Michel EstĂ©ban) et Rock & Folk, le magazine Ă©tait ouvert Ă  diffĂ©rents styles: artistes noirs, nouveaux talents et styles diffĂ©rents tels que le reggae, le funk, la soul, le punk rock, la new wave amĂ©ricaine et anglaise, le rock français, et a beaucoup contribuĂ© Ă  faire dĂ©couvrir en France des artistes importants tels que, , le, le, le, ou. Les articles sur et les trĂšs populaires, surtout sous la plume de l'inĂ©vitable et prolifique, ont participĂ© au succĂšs du mensuel. Picart a Ă©galement animĂ© la section "Le Croque-Vinyle".

Toujours agitĂ©e par des polĂ©miques passionnĂ©es, la partie du courrier des lecteurs se tenait par une rotation de l'Ă©criture (Ă  la maniĂšre des chroniques de concerts). Le "Rock of Here" d’Alain Pons et Brenda Jackson a explorĂ© les provinces, les pelles se sont succĂ©dĂ©, et le rock a connu son dernier Ăąge d’or. Alors que la nouvelle vague de rock anglais Ă©tait trĂšs influente, la nomination mensuelle des trois pages du correspondant londonien "In The City" (Ă©galement artiste de bandes dessinĂ©es, photographe et musicien) a beaucoup contribuĂ© Ă  Meilleur une lecture essentielle pour tout amateur de rock en Europe francophone. AprĂšs les pionniĂšres Sylvie Roman (Sylvie Jouffa) et Catherine Claude au dĂ©but en 1968, Christian Lebrun a ouvert les portes de l'Ă©criture Ă  plusieurs femmes: d'abord Brenda Jackson, puis dans les annĂ©es 1980 Ă  Laurence Romance, Emmanuelle Debaussart, Myriam Leon et Catherine Chantoiseau. Lebrun a Ă©galement publiĂ© les illustrations et bandes dessinĂ©es de, qui finiront par contenir une section BD dans les annĂ©es 1980. Le Bruxelles Dominique Debecker a encore diversifiĂ© la rĂ©daction.

L'atmosphĂšre Ă©tait bonne dans les petits bureaux sous les toits de la rue d'Antin, mais la rĂ©daction n'Ă©tait pas extensible et Lebrun dut refuser Ă  contrecƓur les articles du futur romancier Laurent Chalumeau, qui rejoignit le concours. Les tensions entre la direction, une orientation politique proche de celle d'un Ă©ditorial de gauche, Ă©taient permanentes. Bien que mal payĂ©s, les journalistes en herbe ont eu accĂšs Ă  de grandes stars, ont fait des reportages passionnants sur plusieurs pages et ont vĂ©cu une aventure inattendue. Plusieurs Ă©diteurs sont en fait des musiciens qui ont publiĂ© des disques: Gilles Riberolles avec Casino Music puis Jumbo Layer et HervĂ© Picart avec Ose. Jean-Michel Reusser a fondĂ© une sociĂ©tĂ© de production et d'Ă©dition musicale Taktic Music, avec laquelle il collabore depuis plusieurs annĂ©es. a publiĂ© plusieurs albums de qualitĂ© sous son nom, y compris le reggae. Il a enregistrĂ© avec les musiciens de et de, et a Ă©galement travaillĂ© comme directeur artistique sur sept albums de. Un site crĂ©Ă© par Facebook, illustrĂ© par 300 photos sous-titrĂ©es, retrace l’épopĂ©e du magazine avec la participation de membres de la rĂ©daction.

AprĂšs les Ă©missions de radio rock de et Brenda Jackson, et sur, Rock dans les yeux encore et encore, Meilleur Ă©tait en concurrence avec l’éclatement des radios "gratuites" et commerciales, ainsi que par le nouveau mensuel (1986) auquel Francis Dordor avait dĂ©jĂ  contribuĂ© sous un pseudonyme. Avec la sĂ©rie Refrain (1979) de, alors Rock Enfants (1981) auxquels a contribuĂ©, le rock a touchĂ© maintenant le grand public français. De nouvelles signatures apparaissent, de plus en plus nombreuses dans les annĂ©es 1980. Parmi eux, GĂ©rard Bar-David, le niçois Yuri Lenquette (qui a occupĂ© le poste de correspondant Ă  Londres en 1981), Jean-Michel Reusser, Laurence Romance, Eric Ouzounian, David Dufresne, Ian Holchaker, Frank Brignaudy, Mehdi Boukhelf. ApparaĂźtre closh, une bande dessinĂ©e Ă  suivre de Dodo et Ben Radis.

DĂ©cĂ©dĂ© dans un accident au volant de sa Ferrari, le propriĂ©taire, Patrice Boutin, a Ă©tĂ© remplacĂ© par sa veuve, Sylvie Boutin, qui n'avait aucune expĂ©rience de la presse. En mars, le ne paso 200 Ă©tait en couverture. Lorsque le rĂ©dacteur en chef Christian Lebrun s'est noyĂ© accidentellement le 14 juillet, la baisse des ventes Ă©tait dĂ©jĂ  bien engagĂ©e. Francis Dordor, qui l'a remplacĂ©, n'a pas pu l'arrĂȘter.

Le rock lui-mĂȘme a connu une nette phase de dĂ©clin depuis le milieu de l’annĂ©e. A l’occasion des vingt-cinq ans du magazine, un anthologie spĂ©ciale de 160 pages parue de 1972 Ă  1979 et reproduit en fac-similĂ© des articles, conçue par Gilles Riberolles et intitulĂ©e "Seventies Graffiti – 25 grands moments de rock", a Ă©tĂ© publiĂ©e en 1993. le ne paso 300 sont apparus en juillet. Plusieurs problĂšmes non en sĂ©rie, dont un Le meilleur du blues (conçu par Gilles Riberolles et), un Le meilleur du rap (conçu par Jean-Eric Perrin) et un Le meilleur du reggae (conçu par), marquĂ©. Mais Meilleur cessĂ© de paraĂźtre aprĂšs le numĂ©ro de dĂ©cembre. Il fut briĂšvement remplacĂ© pour quelques numĂ©ros par B-Mag, projet de l’imprimeur du magazine GĂ©rard Clairiot, avant de recommencer l’annĂ©e suivante, sous une nouvelle numĂ©rotation, avec comme successeurs en chef successeurs Jean-Pierre Sabouret (pour huit numĂ©ros seulement) puis (futur rĂ©dacteur en chef de), pour trente publications, avant de disparaĂźtre Ă  nouveau.

En, le titre a de nouveau Ă©tĂ© relancĂ© par l'Ă©diteur de la publication. Douze numĂ©ros d'une nouvelle formule sont apparus Ă  partir de dĂ©cembre. Le premier numĂ©ro Ă©tait sur la couverture. Il Ă©tait alors rĂ©dacteur en chef (parallĂšlement Ă  son poste Ă©quivalent dans). La nouvelle Ă©quipe a proposĂ© un contenu Ă©ditorial dense et pluraliste, dans l’esprit initial du journal, avec une ouverture aux nouveaux mĂ©dias et. PrĂ©sentĂ© par l’animateur de, un programme radiophonique contenant des sessions d’enregistrement acoustique et des chansons non publiĂ©es a Ă©tĂ© inclus sur Internet. Le magazine devient partenaire d’un grand nombre de concerts et de tournĂ©es rock en France et Ă©dite mĂȘme un numĂ©ro spĂ©cial, gratuit, distribuĂ© au Palais Omnisports de Paris Bercy, lors d’un concert de la. En dĂ©pit d’un dynamisme remarquable dans les kiosques Ă  journaux, le magazine a Ă©tĂ© rĂ©duit Ă  nĂ©ant par une dĂ©cision arbitraire sur l’exploitation du titre lui-mĂȘme et sa publication cessera dĂ©finitivement en mars 2000.

Une grande partie de l'Ăąge d'or de l'Ă©quipe Meilleur continuera nĂ©anmoins Ă  ĂȘtre remarquĂ© dans le monde de la musique.

Ă©diteurs:
GĂ©rard Bar-David, Philippe Bas-Raberin, GĂ©rard Bernar, Bahlouli Belkacem, Jean-Gilles Blum, Mehdi Boukhelf, Frank Brignaudy, Julien Capraro, Catherine Claude, Jean-NoĂ«l Coghe, Emmanuelle Debaussart, Dominique Debecker, Jacques Denis, François Dordor, François Ducray, Michel Embareck, Alain Gaillard, Claude Gassian, Pascale Geoffrey, Guillaume Godard, Roland Gouldfroy, Ian Holchaker, Brenda Jackson, Pierre Jahiel, Sylvie Jouffa, Isabelle Karcher, Clark Kent, Laurent Lamet, Jacques Leblanc, Christian Lebrun, Jean -Marie Leduc, Juliette Legouy, Youri Lenquette, Myriam Leon, Michel Lousquet, Jean Mareska, HervĂ© Muller, Jean-NoĂ«l Ogouz, Alain Ottavi, Eric Ouzounian, Claude GĂ©met (Philippe Paringaux), Jean-Éric Perrin, Alain Pons, Sacha Reins , Jean-Michel Reusser, Gilles Riberolles, Laurence Romance (Laurence Milbled), JosĂ© Ruiz, Bill Schmock (Alain Wais), Magda Tobaly, Christophe Tomas, Thierry Walter, Patrick Williams …

photographes:
Jean-Louis Rancurel, GĂ©rard Bernar, Claude Gassian, Barry Plummer, StĂ©phanie Cornfield, Renaud Corlouer, Jean-Yves Legras, Bertrand Alary, Yuri Lenquette, Laurent Zefirini, Renan Marzin …

illustrateurs:
GĂ©rard Bernar et Klaus (Gilles Hurtebize), Dodo et Ben Radis, Jacky Souchu …

concepteurs:
Gérard Bernar, Laurent Lamet, Jocelyn Barbier, Stéphane Heurtaux, Jacky Souchu (Jacques Pierszchlecwicz), Gael Jose, Sandrine RiviÚre, Claudio Manetta-Scott.

Secrétariat:
RĂ©gine RĂ©gnier, HĂ©lĂšne Get, CĂ©cilia Gaspar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *